espaces verts, atelier plébiscité

Victimes de leurs succès, les 3 équipes de l’atelier Espaces Verts de l’ESAT « Les Chênes Verts » ont un agenda rempli pour un an. Les fidèles, particuliers comme entreprises, planifient leurs demandes d’intervention d’une année sur l’autre.

Au total 10 à12 ouvriers, dont une jeune femme, y sont affectés, encadrés par 2 moniteurs, Pierre Petermann, Mathias Legat et un agent technique, Nicolas Sauze.

« Nous avons de gros contrats à l’image de Nîmes Métropole, des mairies comme Milhaud qui demandent de travailler sur des sites d’eaux potables et assainissement et des entreprises avec lesquelles nous travaillons depuis longtemps. Nous partageons notre temps avec les particuliers pour moitié. C’est important pour les ouvriers de les laisser rencontrer les clients. Ils ont plus de plaisir à travailler chez des particuliers pour le contact humain », constate Pierre Petermann. Cependant, les deux expériences se complètent et enrichissent leurs compétences.

Les équipes Espaces Verts prennent en charge l’entretien du jardin, la taille de arbres y compris celle très technique des oliviers, taille des haies, désherbage, débroussaillage, tonte et arrosage même durant les vacances. L’atelier Espaces Verts est parfois sollicité pour des demandes un peu particulières. « Le délentillage consiste à supprimer les algues qui se développent en subaquatique », précise-t-il.

L’équipe des Espaces Verts vient une fois par mois

Ils font du très, très bon travail. Ils sont déclarés, ils sont en sécurité, ils arrivent à l’heure et ils nettoient quand ils ont fini .

Tout est dit et voilà qui justifie 22 années de relations entre Martine Cécile et l’ESAT « Les Chênes Verts ».

J’ai grandi dans le quartier de la Gazelle ; j’ai toujours entendu parler des « Chênes Verts » par mes parents et par l’école avec la galette des rois. Dès que nous nous sommes installés, ils sont venus construire les petits murs en pierres ; une activité qui n’existe plus à mon grand désespoir. Ensuite ils ont travaillé sur l’ensemble du terrain de 3000 mètres-carrés : la terre, les pelouses, les plantations, la taille des arbres, les bambous et même les oliviers. Ils savent tout faire avec un grand professionnalisme. Ils sont très attachants. Ils travaillent très, très bien. J’anticipe un peu parce qu’ils sont très demandés.

Aux travaux du jardin s’ajoutent « les petits gâteaux. J’ai même fait presser les olives (cette activité n’existe plus). J’ai tout fait. » Martine Cécile attend la nouvelle activité sablage pour faire nettoyer ses chaises d’extérieur.

Cécile MARTINE

0 phyto, 0 pesticide depuis 7 ans

A noter que l’atelier Espaces Verts de l’ESAT « Les Chênes Verts » a opté depuis longtemps pour le « 0 phyto et 0 pesticide », très exactement lorsque « je suis arrivé il y a 7 ans. Nous le remplaçons par le brûlage thermique ou l’arrachage mécanique », précise Pierre Petermann. Ce changement de mentalité nécessite des discussions avec le client. « Nous expliquons qu’il faut laisser un peu d’herbes entre les gravillons ! ». 

« Des ouvriers bien dans leur vie professionnelle et des clients très satisfaits du travail effectué, des qualités humaines déployées et des compétences constatées : service efficace, aspect financier essentiel aussi et plaisir de voir une équipe qui travaille dans la bonne entente. Lorsqu’il fait mauvais temps, nous essayons de le prendre avec humour ! », complète Pierre Petermann.

Des demandes de tailles techniques

« Savoir tailler les oliviers est un plus. Cela fait partie des chantiers les plus techniques », annonce Pierre Petermann. « La taille de haies relève d’un forfait. Toutes les demandes de taille font l’objet d’un devis préalable », indique Philippe Lasalle, adjoint de direction.

L’ESAT « Les Chênes Verts » intervient entre 1 à 4 fois par mois

Entre le groupe Renault, aujourd’hui CGGP, groupe privé automobile et l’ESAT « Les Chênes Verts », « la collaboration dure depuis au moins 20 ans, peut-être plus », annonce tout de suite Patrick Tronquet, directeur. C’est dire si le degré de satisfaction est grand.
Le lundi je fais le planning avec le comité de direction. Ensuite, après discussion avec les collaborateurs, il est décidé de la partie à traiter et à entretenir. Ils font un travail de qualité et ils laissent le site propre quand ils s’en vont. Ils sont discrets et efficaces. Personne n’est jamais venu me dire par exemple qu’ils poussent les feuilles avec un souffleur vers les voitures ; tout se passe bien, vraiment. Nous ne les avons jamais mis en concurrence. En plus de la réciprocité commerciale, nous partageons une histoire et la confiance ; la qualité du travail en plus.

Patrick Tronquet

Groupe Renault

Débroussaillage très demandé

« Débroussailler est obligatoire donc cela draine beaucoup de clients », constate Pierre Petermann. Pour ce faire, l’équipe déplacée peut compter jusqu’à 6 ouvriers.

Sarah Dautremont, une championne !

Sarah a participé au Championnat d’Europe in door (en salle) d’athlétisme et a remporté la médaille de bronze en individuel sur l’épreuve du 60 m et celle du 200 m. Elle a également reçu une médaille d’argent en équipe pour le relais 4X400 m.

Son emploi du temps à l’ESAT « Les Chênes Verts » est adapté à sa discipline et à ses entrainements. Sarah s’entraine avec le Club ENA (Entente Nîmoise Athlétisme) au complexe Marcel Rouvière, le mardi soir et le samedi matin. Chaque mois elle a 1 semaine plus intensive. Au total cela représente environ 80 jours d’absence par an sur son poste à l’ESAT.

Avant d’intégrer une équipe de l’atelier Espaces Verts, Sarah a effectué un stage de découverte à la biscuiterie. A la question de travailler avec des hommes elle répond : « je m’y fais. Je travaille surtout au désherbage et un peu de taille. »

Entretien des espaces verts réguliers

« Nous sommes assez forts pour fidéliser ». Cette devise de Philippe Lasalle, adjoint de direction, s’applique parfaitement bien à la rubrique « entretiens des Espaces Verts », que ce soit chez des particuliers ou en entreprises. Les ouvriers choisissent leur secteur d’activités et ont toujours à cœur de montrer leur savoir-faire, encadrés des moniteurs professionnels ; les témoignages le prouvent.

Pascal Mandrolini, le marathon de la parlotte

En comparaison à sa collègue de travail, Pascal Mandrolini déclare avec humour : « moi je fais le marathon de la parlotte ! » Arrivé il y a 4 ans, Pascal était déjà dans ce métier pour une mairie. « Je suis mieux ici que là où j’étais avant. Je suis plus pris en considération. J’ai choisi les Espaces Verts parce que je n’ai pas envie d’être enfermé. Aujourd’hui, je suis spécialisé en taille mais pas l’olivier », marathonien de la taille aussi.

Vous avez des travaux à réaliser sur vos espaces vert ? ce formulaire vous permet de prendre contact avec le service de l’ESAT.

Travaux demandés

3 + 4 =

Share This